Les radars embarqués : coûteux et sous-utilisés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les radars embarqués : coûteux et sous-utilisés

Message par shengaorine le Jeu 25 Juin 2015 - 17:34

Les radars embarqués : coûteux et sous-utilisés

Des radars embarqués sont désormais installés dans des voitures familiales et bon marché qui passent inaperçues dans la circulation. L'arme anti-chauffards absolue serait cependant sous-utilisée. "Elle se noie dans le flot de circulation, passe inaperçue et pourtant c'est le nouveau modèle de voiture dont il faut se méfier", commente la journaliste de France 2. À son bord, un radar embarqué situé sous la plaque d'immatriculation destiné à traquer les excès de vitesse. 61 nouveaux modèles vont s'ajouter aux 254 véhicules déjà sur les routes depuis mars 2013. On les présente comme l'arme anti-excès de vitesse, mais pourtant ils sont sous-utilisés : seulement deux heures par jour.

Un dispositif qui revient cher

Chaque véhicule coûte 70 000 euros. Coûteux aussi en moyens humains. À bord toujours deux policiers ou gendarmes : l'un pour conduire, l'autre pour dresser le procès-verbal. Les autorités réfléchissent à une solution, par exemple un duo composé d'un seul fonctionnaire

Source http://www.francetvinfo.fr/societe/les-radars-embarques-couteux-et-sous-utilises_967291.html

_________________

Golf 6 GTD - Sept 2009
Gris Carbone – TO - Seattle - Park Pilot+Rear Assist+Park Assist - RCD 510 - Caméra - Câble Média-in   Wink
Modifiée par Shenga's Team : Feux de la "R" - RNS 510 - BT Premium II - Feux avant LED - LED plaque arrière.
Volée le 31 juillet 2015 à Aachen  
Remplacée par un X1 (F48) - xDrive20d - 190ch - xLine - BVA - Mineralweiss  Cool
avatar
shengaorine
Modératrice

Féminin

Bélier Chien
Messages : 49275
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 35
Localisation : Lyon
Emploi/loisirs : Responsable Qualité
Humeur : Joueuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les radars embarqués : coûteux et sous-utilisés

Message par Jean le Jeu 7 Avr 2016 - 11:04

Ils vont être privatisés mainteant histoire de "rentabiliser"



Les radars embarqués seront gérés par des entreprises privées "dès janvier prochain", annonce au "Parisien" Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière.

Après ses fourrières et ses autoroutes, la France va privatiser ses radars mobiles. Cette privatisation des radars embarqués, qui figurait parmi 22 mesures annoncées en octobre par Manuel Valls à l'issue du comité interministériel de sécurité routière (*), sera effective "dès janvier prochain", précise jeudi Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, dans les colonnes du "Parisien".
Les raisons ? Tout d'abord, la rentabilité. L’État compte en effet rentabiliser sa flotte de voitures banalisées (Renault Megane, Citroën Berlingo, Peugeot 208 et 308, Dacia Sandero Stepway). À l’heure actuelle, ces véhicules, qui coûtent 70.000 euros l'unité (à quoi il faut ajouter 18.000 euros par an pour d’entretien), ne circulent que 1h13 par jour. "Notre objectif est de multiplier par trois ou quatre les heures de sortie de ces véhicules qui circuleront sur nos routes nuit et jour ", souligne Emmanuel Barbe.
D'autant que la flotte va augmenter. L'an passé 319 véhicules étaient équipés de flashs infrarouges et ils ont flashé plus de 1,5 million de fois. D’ici à 2018, 121 voitures supplémentaires seront mises en circulation, ce qui portera la flotte à 440 véhicules.
Ensuite et surtout, la délégation au privé des radars embarqués doit permettre aux gendarmes et aux policiers de se redéployer sur des missions considérées plus prioritaires, comme les contrôles d’alcoolémie ou de stupéfiants.


Hostilité des automobilistes

Qu'en pensent les automobilistes français ? Selon un sondage Harris pour l'association "40 millions d’automobilistes" publié par le "Le Parisien", 83% des sondés ne sont pas favorables à cette mesure et trois sur quatre (76%) estiment qu'elle ne vise qu'à faire rentrer davantage d'argent dans les caisses de l'Etat, via les contraventions. "C'est admettre que les radars c'est pour l'argent", a commenté jeudi sur Sud Radio , Pierre Chasseray, le délégué général de l'association qui lance une pétition contre cette mesure.





De son côté, Emmanuel Barbe assure que la rémunération des prestataires agréés sera "fixe". En clair, ils ne seront pas payés au nombre d’amendes. De plus, c’est la voiture et elle seule qui procédera comme au contrôle automatique de la vitesse, comme c'est la cas aujourd'hui, "l’analyse du flash continuera à être effectuée par un officier de police judiciaire basé à Rennes au centre de traitement automatisé des infractions", précise le délégué interministériel à la sécurité routière.




Sécurité  routière : les autre "vrais" sujets



Pour le président de "40 millions d’automobilistes", Daniel Quéro, le vrai sujet est ailleurs. Dans un communiqué publié en juin dernier, il regrettait que "les investissements dans les infrastructures de sécurité se réduisent comme peau de chagrin. Un accident sur trois implique l’alcoolémie. Et pourtant, nous restons campés sur l’unique répression de la vitesse, quitte à en oublier toutes les autres véritables causes d’accidents".
Hasard du calendrier, le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO), qui publie ce jeudi ses dernières données, pointe une autre tendance lourde : l'explosion du nombre de conducteurs sans assurance impliqués dans des accidents (voir encadré).

Les accidents corporels causés par des non assurés en forte hausse
En ne prenant en compte que les accidents corporels, le FGAO relève qu'ils ont baissé de 24% en France depuis six ans mais que, simultanément, les dossiers ouverts pour ces mêmes accidents ont bondi de 15,60%. Ainsi, plus d'un accident corporel sur dix concernait un non-assuré en 2015, contre 6,91% en 2009. "Le nombre d'accidents est globalement à la baisse mais notre nombre de dossiers augmente. Donc soit les conducteurs non-assurés sont moins prudents, soit le phénomène de la non-assurance est en hausse", a déclaré à l'AFP François Werner,le directeur général du FGAO. Au total, entre 370.000 et 750.000 automobilistes - hors deux-roues - roulent sans assurance en France, soit entre 1% et 2% du parc de véhicules de particuliers. Dans 59% des cas, les automobilistes non-assurés impliqués dans un accident ont moins de 35 ans, et 27% ont moins de 25 ans.

Une chose est sûre. Malgré plus de 80 mesures nouvelles adoptées l'an passé, la mortalité routière en France est repartie à la hausse : 3.464 personnes ont péri sur les routes (+2,4 %) en 2015. Or, après douze années de baisse, la Sécurité routière avait déjà enregistré une hausse de +3,5% en 2014.

source: http://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/021823793124-securite-routiere-la-privatisation-des-radars-mobiles-cest-pour-2017-1212255.php?7cmMWt4RzUp9rtcs.99
avatar
Jean
Team DSG
Team DSG

Masculin

Sagittaire Rat
Messages : 10166
Date d'inscription : 07/02/2011
Age : 32
Localisation : 57
Emploi/loisirs : Employe
Humeur : Happy à bord de GTI

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les radars embarqués : coûteux et sous-utilisés

Message par Romain21 le Jeu 7 Avr 2016 - 13:12

Scandaleux. Sûrement encore un proche du gouvernement qui veut se remplir les poches. 
De plus la RCEA qui est la route la plus meurtrière de france et qui aurait besoin de passer en 2*2 voies voire 2*3 voies l'état n'a pas d'argent pour faire les infrastructures nécessaires pour éviter certainements une bonne partie des plus de 3000 tués. 

Bref ces radars commencent sérieusement à me sortir par les yeux
avatar
Romain21
Team DSG
Team DSG

Masculin

Scorpion Rat
Messages : 2108
Date d'inscription : 23/12/2013
Age : 32
Localisation : Côte D'or
Emploi/loisirs : Boire et conduire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les radars embarqués : coûteux et sous-utilisés

Message par yannou le Jeu 7 Avr 2016 - 13:25

Et la connerie, ils veulent pas la privatiser ? La bonne nouvelle, c'est que les bleus passeront peut être plus de temps à s'occuper des délinquants que des automobilistes ...

_________________
GTD Blanc Candy de Novembre 2010 - 5 portes - option RNS 310
Harley Davidson 1200 forty eight

Ma présentation
   Ma nouvelle GTD 
     La Forty Eight Akrapovic exhaust  

 Bonne journée Invité    
avatar
yannou
Modérateur

Masculin

Verseau Cochon
Messages : 19631
Date d'inscription : 20/11/2010
Age : 45
Localisation : Beaujolais
Emploi/loisirs : Banquier et épicurien :-)
Humeur : Heureux en GTD, aux anges en Harley

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les radars embarqués : coûteux et sous-utilisés

Message par shengaorine le Jeu 7 Avr 2016 - 16:47

Tu as raison Yannou, c'est effectivement le seul point positif dans cette affaire.

Petit problème à résoudre en famille : "Sachant qu'actuellement, les radars mobiles, embarqués dans des voitures banalisées, sont utilisés une heure et quart par jour en moyenne, sachant qu'en 2015, un million et demi de procès verbaux ont été dressés, et enfin sachant que l'objectif du gouvernement est d'équiper 440 voitures banalisées d'ici à deux ans, soit 120 de plus qu'aujourd'hui.
Combien de procès verbaux seront dressés d'ici 2016 ?
Et combien cela va t il coûter aux automobilistes ?

_________________

Golf 6 GTD - Sept 2009
Gris Carbone – TO - Seattle - Park Pilot+Rear Assist+Park Assist - RCD 510 - Caméra - Câble Média-in   Wink
Modifiée par Shenga's Team : Feux de la "R" - RNS 510 - BT Premium II - Feux avant LED - LED plaque arrière.
Volée le 31 juillet 2015 à Aachen  
Remplacée par un X1 (F48) - xDrive20d - 190ch - xLine - BVA - Mineralweiss  Cool
avatar
shengaorine
Modératrice

Féminin

Bélier Chien
Messages : 49275
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 35
Localisation : Lyon
Emploi/loisirs : Responsable Qualité
Humeur : Joueuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les radars embarqués : coûteux et sous-utilisés

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum